Comment surviennent les naissances rapprochées ?

Comment surviennent les naissances rapprochées

Choix de vie, surprise, absence de prescription… pour une raison ou une autre, certains couples se retrouvent avec des naissances rapprochées. Certains parents ont par exemple juste envie de vite donner naissance à un petit frère ou une petite sœur à leur premier enfant. Mais que cela arrive par surprise ou qu’il s’agisse d’une décision mûrement réfléchie, les grossesses rapprochées ne sont pas sans conséquence sur le corps. Mais quand parle-t-on de grossesses rapprochées et comment surviennent-elles ? En étant bien informé, il est possible d’adopter de bonnes habitudes et d’anticiper.

Quand parle-t-on de grossesses rapprochées ?

Pour commencer, il est important de savoir ce que c’est qu’une grossesse rapprochée et de savoir distinguer le moment à partir duquel on se retrouve dans cette situation. Comme vous le savez déjà, une grossesse dure environ 9 mois. On estime donc qu’il en faut au moins 9 autres pour permettre à la femme qui vient d’accoucher de se remettre. Autrement dit, un écart d’au moins 18 mois doit être observé ! En dessous de cela, on parlera alors de grossesses rapprochées ou naissances rapprochées.

En d’autres termes, le bébé précédent doit avoir 9 mois ajoutés aux 9 mois de la grossesse pour estimer que les naissances ne sont pas rapprochées. Cependant, selon certaines études, 11 mois suffisent pour permettre à l’organisme de la femme de recevoir un autre enfant.

Les grossesses rapprochées volontaires

Le rapprochement des naissances, malgré le fait que cela peut avoir des conséquences sur le corps de la femme, est parfois le fruit d’une décision mûrement réfléchie. Cela vient généralement du désir d’avoir une famille nombreuse. Avoir plusieurs enfants qui courent partout dans la maison, faire la fête en famille, faire des activités ensemble, cuisiner… représentent des moments de pur bonheur pour certains parents.

L’autre raison qui pousse des parents à rapprocher les grossesses vient aussi parfois du fait qu’ils n’ont pas eu à vite commencer la maternité. Pour avoir le nombre d’enfants désirés, ils ne pensent plus au délai raisonnable qui est de 18 mois minimum. Par exemple, si vous désirez avoir 4 enfants et que vous démarrez après 30 ans, vous avez la possibilité de finir tôt si vous rapprochez les naissances. Ce choix vous permet d’être en mesure de prendre soin d’eux quand vous avez encore toutes vos forces.

Et il faut souligner que plus la femme prend de l’âge, plus porter une grossesse devient risqué aussi bien pour elle que pour son bébé. Pour ne pas rentrer dans la ménopause, il est donc conseillé de finir tôt avec les naissances.

Les enfants grandissent très vite. Bien qu’un enfant demande beaucoup d’attention et d’énergie lorsqu’il grandit, ce sont des moments qui ne reviennent pas. Le changement des couches, les câlins dans les bras de mamans, les balades en nature dans les poussettes, les heures de bain, etc. Ces instants de bonheur créent parfois de la nostalgie chez ces parents qui préfèrent donner naissance plutôt que prévu pour avoir un enfant qui apporte de la bonne humeur à la maison.

Les grossesses rapprochées « surprise »

Comme nous avons pu le voir précédemment, avoir plusieurs enfants est un choix que font certaines personnes. Mais avec des âges rapprochés, ce n’est pas toujours le souhait de tous. En effet, avec les méthodes contraceptives sous différentes formes, une grossesse peut surprendre certaines femmes. Cela peut être dû à un dysfonctionnement de la méthode choisie ou un oubli lorsqu’il s’agit d’une pilule à prendre par exemple.

Ne voulant donc pas arrêter la grossesse bien que la précédente ne date pas de trop longtemps, certaines femmes décident donc de garder la nouvelle. Ce qui n’est pas toujours sans conséquence, puisque la santé de la maman peut être en danger si elle ne suit pas bien les prescriptions de son gynécologue.

Quels sont les risques ?

Lorsque vous avez des grossesses rapprochées, votre organisme ne s’est pas encore totalement remis de la précédente gestation. L’utérus, par exemple, n’a pas encore repris sa taille normale. Par ailleurs, plusieurs études semblent confirmer des risques pour la santé du futur bébé. On parle notamment d’un faible poids de naissance ou encore un retard de croissance.

Ajoutons à cela que l’Agence Santé publique France (anciennement INPES) estime que les grossesses rapprochées peuvent être à l’origine d’une carence en micronutriments, notamment :

  • le fer
  • l’iode
  • la vitamine D…

Pour éviter tout risque, il faudra donc se rapprocher de son médecin traitant ou d’un gynécologue. Ce dernier pourra vous aider à faire le choix adéquat et vous accompagner comme cela se doit, en cas de grossesses rapprochées.